Retour

Pour Tugliq, la Gaspésie doit se préparer maintenant au projet

Pour Tugliq, les gens d'affaires de la Gaspésie doivent se préparer maintenant à accueillir le projet gazier du site Bourque. Pour le promoteur, cette nouvelle industrie devrait laisser des retombées économiques majeures dans la région.

Un texte de Jean-François Deschênes

Si Pétrolia confirme la présence du gaz naturel, le projet de 600 millions de dollars pourra aller de l'avant. Il faudra construire, par exemple, un gazoduc sur une distance de 60 kilomètres, construire une usine de liquéfaction du gaz naturel et adapter le port de Sandy Beach, tous des travaux majeurs pour la région.

Le vice-président principal de Tugliq Énergie, Laurent Abbatiello, croit que les gens d'Affaires doivent se préparer maintenant à la réalisation du projet.

Formation

Pour le directeur général de la Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé, Olivier Nolleau, lil faut déjà penser à former les travailleurs. « On va consulter les différentes institutions de formation pour leur dire qu'il y a une main d'œuvre qui est souhaitée ».

Le projet prévoit 200 emplois, dont une bonne part accomplira des tâches spécialisées.

Les dirigeants de Tugliq Énergie prévoient commencer les travaux en 2017 et livrer les premiers litres de gaz liquéfiés au début de 2019.

Plus d'articles

Commentaires