Retour

Préfet de la MRC du Rocher-Percé : déjà six candidats sur les rangs

Six candidats potentiels démontrent de l'intérêt pour le poste de préfet de la MRC du Rocher-Percé.

Diane Lebouthillier vient à peine d'être nommée ministre fédérale que son ancien poste de préfète de la MRC du Rocher-Percé fait l'objet de bien des aspirations. Le nombre de candidats déjà en lice est d'autant plus impressionnant que la date officielle de l'élection n'a pas encore été déterminée.

L'ex-député bloquiste de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Raynald Blais, qui souhaite revenir en politique active, figure parmi les candidats qui ont déjà publiquement annoncé leur couleur.  M. Blais voit le rôle de préfet comme celui d'une personne rassembleuse : « Il faut un travail d'équipe, être à l'écoute. Tu deviens un agent de développement aussi. »

Il croisera sur sa route le vieux routier Maurice Anglehart, ancien maire de Port-Daniel-Gascons et préfet de la MRC du Rocher-Percé jusqu'en 2013.  

L'homme demeure très connu dans la région. « Comme vous le savez, j'ai reçu récemment un hommage à l'Assemblée nationale pour mon travail vis-à-vis la communauté et je veux simplement vous en faire profiter », commente l'ancien maire de Port-Daniel-Gascons. 

La femme d'affaires Nadia Minassian est la plus jeune de cette course.

Âgée de 38 ans, la jeune femme, qui est aussi présidente de la Chambre de commerce de Rocher-Percé, fait du développement économique sa priorité, ce qui ne l'empêche pas de s'intéresser aux autres aspects du développement.  « C'est certain que mon profil, c'est un profil de développement économique, mais ça ne peut pas seulement se limiter aux commerces, il y a tout le volet communautaire », indique la jeune candidate. 

Le conseiller municipal à Chandler, Benoit Cayouette, 41 ans, tente aussi sa chance. « Leadership, rassembleur, écoute, ouverture, rigueur, pour moi c'est ce que je veux offrir aux gens », lance M. Cayouette.

L'ex-directeur de l'urbanisme et de l'environnement à la Ville de Chandler, Philippe Berger, a aussi indiqué son intention de briguer le poste de préfet.  Il n'a pas pu être joint. 

Enfin, l'ex-directrice régionale de la Sécurité publique aujourd'hui à la retraite, Suzanne Bourget, se dit aussi prête à faire le saut en politique active : « Je me fais un devoir de dire, d'écouter les maires, de bien comprendre leurs priorité pour leurs villes et de m'associer à ce qu'ils veulent faire. » 

Les maires de la MRC vont officialiser mercredi la date de l'élection qui devrait se tenir le 28 février, avec une fin des mises en candidature le 28 janvier prochain. Le mandat sera d'environ un an et demi, soit jusqu'aux prochaines élections municipales.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine