Retour

Présidentielles françaises : peu de surprise dans l’Est

Pour les Français installés au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, il n'y a pas beaucoup de surprise à l'issue du premier tour des élections présidentielles francaises.

Un texte de Laurence Gallant

Contrairement aux pronostics des sondages pour le Brexit et pour les élections américaines, ils ont cette fois vu juste dans les dernières semaines. En France, les quelque 47 millions d'électeurs inscrits ont tranché. Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les deux candidats en tête pour le second tour.

L'ambiance était plutôt calme dimanche après-midi, alors que quelques dizaines de Français se sont rassemblés au café de l'Université du Québec à Rimouski pour assister au dévoilement des résultats du premier tour.

« Le problème, c’est que Macron, son programme est vide. Moi je trouve que ça reflète le fait que les gens n’ont pas réfléchi », estime l'étudiante Marie Maillot.

« Comme beaucoup de monde ici, je suis mi-figue, mi-raisin. Je suis un peu déçu que les candidats de gauche ne soient pas arrivés assez haut pour passer au 2e tour. Et déçu aussi que Marine Le Pen passe au 2e tour, mais ça, on s’y attendait », affirme Quentin Duboc.

Sortir du bipartisme

Les résultats témoignent tout de même de la volonté de changement des électeurs, selon des Rimouskois et des Matanais d’adoption.

Tous s’entendent pour dire que les Français voteront probablement en masse pour Emmanuel Macron au second tour, pour empêcher l’élection de Marine Le Pen.

Le second tour de l'élection présidentielle française aura lieu le 7 mai prochain.

Avec la collaboration de Brigitte Dubé

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine