Retour

Procès de Brook Makara : des agents correctionnels témoignent

Le procès de Brook Makara, accusé de menaces de morts et d'intimidation à l'endroit d'employés de Service correctionnel Canada, se poursuit pour une deuxième journée au palais de justice de Sept-Îles.

L'accusé, qui se représente seul, a appelé à la barre six témoins mardi matin. Brook Makara a voulu démontrer à la cour que de fausses informations ont été inscrites à son dossier par la psychologue Annie Bujold.

C'est à la vue de ces notes - erronées, selon lui - qu'il aurait proféré des menaces à l'endroit d'employés du pénitencier chargés de remplir son dossier de remise en liberté. Les notes d'Annie Bujold portaient sur des inscriptions manuscrites haineuses dans des livres appartenant à Brook Makara.

Jusqu'à présent, aucun témoin n'a semblé se souvenir de ces notes manuscrites dans les livres. Brook Makara doit encore interroger quelques témoins. Il témoignera par la suite. Les faits reprochés se seraient produits en février dernier, au moment où l'homme était détenu au pénitencier fédéral de Port-Cartier.

Brook Makara a choisi de se défendre seul tout au long de son procès pour menace de mort et intimidation.

Plus d'articles

Commentaires