Retour

Procès de Réal Savoie : les résultats d’une infiltration policière

Le responsable des scénarios de l'opération d'infiltration policière Mr. Big, celui qu'on appelle « le couvreur », a poursuivi son témoignage aujourd'hui (mercredi), au procès de Réal Savoie, au palais de justice de New Carlisle.

Réal Savoie est accusé du meurtre de Sonia Raymond, survenu sur la plage de Maria, en juillet 1996.

Dans son long témoignage, toujours derrière des paravents, le témoin a dit devant le jury que Savoie s'est senti, assez tôt, à l'aise avec les « pseudos » actions criminelles.

Ainsi, en novembre 2013, Réal Savoie aurait accepté de transporter des chandails contrefaits du Club des Canadiens de Montréal, du Viagra volé et de fausses cartes-cadeaux de la SAQ d'une valeur de 20 000 dollars à Rimouski. Il aurait aussi compté l'argent.

L'opération Mr. Big comportait 65 scénarios. Une « pièce de théâtre », aux dires des policiers, dans laquelle Réal Savoie avait le premier rôle. Le policier appelé à la barre a aussi dit que l'organisation criminelle fictive rappelait sporadiquement à l'accusé les trois valeurs de l'organisation : honnêteté, confiance et loyauté.

C’est en décembre, au scénario 28, lors d'un souper de Noël de l'organisation, que Réal Savoie aurait entendu parler pour la première fois du grand patron, celui que les médias appellent Mr. Big, mais que la fausse organisation criminelle appelait « le Cousin ».

Les agents d'infiltration faisaient semblant de porter un très grand respect au « Cousin », en entendant son nom. C'est à lui que Réal Savoie se serait confié au dernier scénario qui a mené à son arrestation.

Le procès se poursuit. La sœur de Sonia Raymond, Céline Raymond y assiste depuis le début de la semaine.

La Cour fera relâche vendredi pour la période de Pâques, et reprendra mardi prochain.

Avec les informations de Pierre Cotton

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine