Retour

Produits de la mer gaspésiens dans un nouveau resto à Québec

Myriam et Katherine Desbois, deux sœurs originaires de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, ouvriront prochainement à Québec le restaurant-poissonnerie La Gaspésienne 51. Au menu : des produits frais capturés par leur père, en Gaspésie.

Les Pêcheries Raymond Desbois, une entreprise familiale de troisième génération, exploitent déjà une poissonnerie au Marché du Vieux port à Québec.

La Gaspésienne 51 est un projet de 1,5 million de dollars. Il en est actuellement à l’étape de la rénovation d’un bâtiment situé sur le Chemin Saint-Louis. D’un côté, on retrouvera la poissonnerie et de l’autre, le restaurant.

« Les gens vont pouvoir manger des fruits de mer ou du poisson, selon les arrivages. Nous aurons des viviers pour stocker le poisson et le vendre à d’autres marchés », précise Myriam Desbois.

Les deux soeurs vont également préparer des plats prêts à manger. Le père, Bertrand, possède différents permis. Il capture les poissons et crustacés, les transporte à Québec et ses filles font le reste.

« Mon père pêche le crabe, le homard, la crevette, le turbot, le flétan, indique Myriam Desbois. Nous allons varier nos repas selon les arrivages du jour. »

La Gaspésienne 51, en référence avec ces légendaires bateaux construits pour la pêche à la morue, il y a 60 ans, ouvrira ses portes en avril en même temps que le début de la pêche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine