Retour

Projet de fracturation hydraulique sur Anticosti : Nature Québec demande une étude du BAPE

Nature Québec souhaite que le gouvernement du Québec mandate le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) pour étudier le projet de fracturation hydraulique sur l'île d'Anticosti.

Pétrolia souhaite réaliser trois forages avec fracturation hydraulique en 2016 sur l'île, pour confirmer ou infirmer les données dévoilées par Québec. Le potentiel en hydrocarbures des formations géologiques de l'île se composerait de 78 % de gaz et de 22 % de pétrole. Toutefois, la compagnie ne dispose pas encore du certificat d'autorisation pour procéder aux forages.

Nature Québec craint que les premiers forages avec fracturation puissent avoir lieu en 2016 « sans examen, ni débat public ».

L'organisme estime que le gouvernement doit faire appel au BAPE puisqu'il est à la fois actionnaire de Pétrolia et d'Hydrocarbures Anticosti. « Il se trouve ici dans une situation de juge et partie », souligne Nature Québec dans un communiqué.

Selon l'organisme, les évaluations environnementales stratégiques que mène actuellement le gouvernement du Québec ne remplacent pas le mandat du BAPE.

Dans le cadre de ce processus, des consultations publiques se dérouleront le 16 novembre à Anticosti et le 19 novembre à Sept-Îles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine