Retour

Projet de loi 70 : Coalition Objectif Dignité propose ses solutions au programme d'insertion à l'emploi

La Coalition Objectif Dignité propose de revoir le programme Objectif emploi inclus dans le projet de loi 70 sur la main d'œuvre afin de répondre aux besoins des personnes assistées sociales.

Un texte de Jean-François Deschênes

Parmi les solutions, la coalition propose que rapidement, une première rencontre se tienne entre le nouveau demandeur et un agent d'aide socioéconomique afin de présenter le programme Objectif Emploi.

Il faut aussi que le traitement des demandes d'aide de dernier recours soit accéléré.

L'organisme propose aussi que la personne qui s'engage dans ce parcours de formation et d'insertion à l'emploi reçoive une allocation de participation mensuelle de 260 $.

Le porte-parole de la Coalition Objectif Dignité, Serge Petitclerc, est d'avis que la proposition aurait de nombreux avantages. « Parce que ces personnes-là n'ont plus un sous pour qu'on leur offre des services, qu'on leur offre des formations, qu'on leur offre des mesures pour faire en sorte qu'on les aide à quitter l'aide sociale le plus rapidement possible. »

En désaccord avec les pénalités

M. Petitclerc souhaite convaincre Québec d'abandonner les pénalités prévues pour les nouveaux prestataires. Il est inconcevable d'amputer un chèque qui est déjà insuffisant pour vivre selon lui.

Un point de vue que partage le député de Rimouski et porte-parole de l'opposition en matière d'économie sociale, Harold Lebel qui craint les impacts de cette réforme que le gouvernement Couillard menace de faire adopter sous le bâillon.

« Quelles sortes de projets ils vont présenter? » demande le député qui dénonce aussi le refus des libéraux de préciser la nature et l'aide qui sera fournie aux plus démunis dans le cadre de ces programmes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine