Retour

Projet de rénovation de l'aréna refusé : déception à Bonaventure

Le maire de Bonaventure est déçu de la décision de Québec de ne pas accepter de financer le projet de rénovation de l'aréna Gilbert-Desrosiers à Bonaventure.

Selon Roch Audet, le projet de 7 millions et demi de dollars n'aurait pas été retenu en raison du grand nombre de dossiers déposés au ministère. Les fonctionnaires chargés d'évaluer le projet ne lui auraient pas expliqué les raisons du refus, ce qui le déçoit. « On n'a pas d'information à ce niveau-là et ça, c'est la partie frustrante, je vous dirais. »

Doit-on fermer l'aréna?

Aujourd'hui, la Ville se demande s'il faut fermer l'aréna pour la saison 2016-2017. Selon M. Audet, la Régie du bâtiment exige des travaux importants. Une évaluation sommaire les estime à 250 000 $, mais le maire croit que ça serait beaucoup plus. Il se demande s'il serait rentable de faire ces travaux.

« C'est une question comptable, je vous dirais. Est-ce qu'on investit 300 000, 400 000 $ dans un an et demi pour avoir à tout refaire ce qu'on vient de construire. Moi, je pense qu'il y a une logique à aller chercher. » Il ajoute vouloir prendre le pouls de la population à ce sujet avant de prendre une décision.

Outil de développement

Toutefois, Roch Audet est d'avis que l'infrastructure demeure un outil de développement essentiel pour sa communauté. Si elle devait fermer, l'impact serait majeur pour toute la région. « Ça fait partie de notre développement. Ça fait partie de tout ce qu'on veut amener à Bonaventure, en matière de développement économique, développement social, développement de nos familles. »

Par ailleurs, la Ligue de Hockey Élite Baie-des-Chaleurs est déçue de la décision de Québec et juge que les travaux doivent être faits rapidement, sans quoi l'avenir du hockey et d'autres activités de la région sont menacés.

Kevin Bélanger, représentant des Cayens de Bonaventure, de la Ligue de Hockey de Baie-des-Chaleurs, croit que la décision de fermer l'aréna serait difficile pour l'économie de la région.

Plus d'articles