Retour

Projet Optilab : 16 échantillons sanguins perdus entre Sept-Îles et Québec

Quelque 16 prélèvements sanguins en provenance de l'hôpital de Sept-Îles et qui devaient être analysés à Québec ont dû être jetés en raison des délais de transport trop longs, affirme l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) de la Côte-Nord.

Un texte de Vincent Larin

Alors que les échantillons devaient être transportés de Sept-Îles vers Québec, ils auraient plutôt abouti à Montréal avant d'être finalement transférés dans la capitale, selon le répondant politique de l'APTS Côte-Nord, Sylvain Sirois.

À l'ouverture de la boîte, 28 d'entre eux ont pu être analysés alors que 16 autres ont dû être jetés puisqu'ils n'étaient plus viables, explique-t-il. 

Selon lui, il s'agit d'un exemple parfait des conséquences induites par le projet de centralisation des laboratoires d'analyses médicales Optilab.

Les patients dont les échantillons ont été jetés devront donc retourner à l'hôpital afin d'effectuer une nouvelle prise de sang.

Impacts potentiellement désastreux

Sylvain Sirois estime que la situation aurait pu être encore plus grave.

« Les gens peuvent refaire un prélèvement sanguin, mais si c'était dans le cas d'une chirurgie où l'on enlève un ganglion, vous comprenez que le ganglion est déjà enlevé, on ne peut pas refaire l'examen », s'exclame Sylvain Sirois.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?