Retour

Prolongement de la route 138 : entre satisfaction et prudence en Basse-Côte-Nord

Les intervenants de la Basse-Côte-Nord estiment unanimement que le prolongement de la route 138 est une bonne nouvelle pour la région. Cependant, des maires et des citoyens restent prudents avant de se réjouir de l'annonce. Ils estiment que la route est encore loin d'être terminée.

Un texte d'Alix Villeneuve

Le préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, Armand Joncas, dit craindre que les travaux de construction entre Kegaska et La Romaine ne soient trop longs. Il espère quand même que cela prendra moins d'une décennie avant que la route soit utilisable.

« On ne sait pas si ça va prendre 18 ans pour faire une quarantaine de kilomètres, comme l’a été la construction de route entre Pointe-Parent et Kegaska » affirme celui qui est aussi maire de Blanc-Sablon.

D'ailleurs, Armand Joncas remet en question le choix de construire un tronçon entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière. La construction d’un pont sur la rivière Saint-Augustin aurait été plus importante à ses yeux.

Le maire de Gros-Mécatina satisfait

Le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones, dont la municipalité regroupe le village de La Tabatière et la Baie-des-Moutons, a accueilli l'annonce avec enthousiasme vendredi matin. Il juge cependant que le temps d'attente d'ici le début des travaux est trop long.

Il souhaiterait que la construction soit entamée plus rapidement entre La Tabatière et Tête-à-la-Baleine. Selon le maire, devancer les travaux serait possible puisqu'une partie du tracé est déjà déboisé.

Espoir chez des citoyens de La Romaine

Cinq résidents de La Romaine sont unanimes. Le prolongement de la route 138 ravive l'espoir de pouvoir aller et venir librement dans le village.

L'un d'entre eux, Rémi Marcoux, s'est dit heureux d’apprendre qu’éventuellement, il pourrait aller voir sa famille sans prendre l'avion ou le bateau.

Par contre, un autre citoyen, Normand Bellefleur, juge qu'il est encore trop tôt pour célébrer. Selon lui, il y a eu trop d’annonces similaires infructueuses.

« On parlait déjà de la route dans les années 60. Ça ne sert à rien d’espérer, lance le résident. On va célébrer seulement à la première pelletée de terre. »

Selon le gouvernement du Québec, les travaux de construction devraient commencer en 2019.

Plus d'articles

Commentaires