Retour

Protection du caribou forestier : l'IEDM prédit des pertes d'emplois

Une nouvelle étude de l'Institut économique de Montréal (IEDM) conclut que la protection du caribou forestier va entraîner une catastrophe économique.

L'institut affirme que la mise en place du plan de rétablissement du caribou forestier entraînerait la perte de 3000 emplois au Québec et de 367 millions de dollars en contribution au PIB. Sur la Côte-Nord, les pertes sont estimées à huit emplois et 900 000 $.

Le ministre du Développement durable et de l'Environnement David Heurtel affirme qu'il faut arrêter de mettre en opposition protection de la faune et développement économique. « Ça peut se conjuguer et c'est ce qu'on fait en tant que gouvernement, mais il faut le faire ensemble, affirme M. Heurtel. Il faut mettre les intervenants autour d'une table et trouver des solutions. »

Prendre en compte tous les enjeux

Selon le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), André Tremblay, on doit concilier l'ensemble des enjeux pour la protection du caribou forestier et pour la préservation de près de 3000 emplois.

Pour le CIFQ, il est nécessaire de disposer de données scientifiques rigoureuses et d'une analyse socio-économique exhaustive des impacts de la mise en œuvre du plan avant de faire des gestes dont les conséquences pourraient être dramatiques.

Plus d'articles

Commentaires