Retour

Protection incendie : Saint-Léandre et la MRC de la Matanie à couteaux tirés

Depuis 2014, la municipalité de Saint-Léandre, près de Matane, n'a plus de camion de pompiers. La MRC de la Matanie a déplacé le véhicule vers Baie-des-Sables, ce qui a irrité considérablement les élus de Saint-Léandre, qui demandent maintenant la résiliation de l'entente avec la MRC concernant la protection des incendies. La municipalité déplore aussi ne pas avoir été avisée de cette décision qu'elle juge illégale.

Un texte de Michel-félix Tremblay

Juillet 2014, la directrice de la MRC de la Matanie décide, après avoir consulté son directeur de la prévention des incendies, de déplacer le camion qui  dormait tous les soirs dans la caserne du village depuis 2012. Une décision prise sans consulter la municipalité avec qui pourtant, la MRC avait signé en 2011 une entente claire qui stipulait qu'un camion devait demeurer en permanence à St-Léandre. La MRC reconnait d'ailleurs que la « clause du camion » n'est plus respectée depuis deux ans.

Saint-Léandre apprend plus tard que le véhicule de la discorde est désormais affecté à la caserne de Baie-des-Sables, une autre municipalité qui fait partie du service de protection des incendies de la MRC de la Matanie. Les élus de Saint-Léandre demandent depuis la résiliation de l'entente rétroactivement à 2014, ou encore une diminution de la facture pour le service incendie.

« Saint-Léandre a dit oui à la MRC à condition de garder le camion », affirme le conseiller Steeve Castonguay. Bien qu'il n'était pas un élu lors de la signature en 2011, il est certain que la municipalité n'aurait jamais accepté l'offre de la MRC, sachant que le camion allait un jour quitter le village.

La MRC se défend

La directrice de la MRC, Line Ross, a affirmé ce mardi, lors de l'audience de la Commission municipale du Québec qui est appelée à régler le litige, que cette décision a été prise rapidement et sans consultation des maires, conjointement avec le chef de prévention des incendies.

Selon la MRC, le camion affecté à Baie-des-Sables n'était plus fonctionnel et il fallait trouver une solution rapide. Elle justifie sa décision par le nombre d'appels au 9-1-1 qui est de loin supérieur à Baie-des-Sables en raison, entre autres, des accidents sur la route 132 qui traverse la municipalité. Madame Ross affirme également qu'une compensation financière a été offerte à la municipaltié, par la MRC. Il s'agirait d'une somme de 18 000$.

Un camion inutile ?

Selon le préfet de la MRC, le nombre de pompiers à Saint-Léandre ne justifiait pas la présence d'un camion. Les efforts de recrutement n'ont pas porté fruit et plusieurs pompiers ont démissionné au cours des dernières années.

Précisons que Saint-Léandre n'aurait pas payé sa quote-part pour le service incendies depuis 2014, pour protester contre la décision de la MRC.

La Commission municipale va trancher

Incapables de s'entendre plus tôt en 2016, les deux parties ont demandé à la Commission municipale du Québec de trancher. La décision, sans appel, sera rendue avant les Fêtes si possible.

Plus d'articles