Retour

Qu'est-ce que le Bureau des enquêtes indépendantes?

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) est chargé de faire la lumière sur l'événement de Gaspé où un homme a été atteint par balle, dimanche. Il s'agit d'une nouvelle organisation qui enquête dès qu'un civil est blessé ou tué lors d'une intervention policière.

Un texte de Jean-François Deschênes

Dans le cas de Gaspé, les enquêteurs tentent de déterminer si les policiers ont respecté les règles, dimanche matin, au moment où l'homme de 32 ans s'est précipité sur eux avec un objet contondant. C'est à ce moment qu'il aurait été atteint par une balle. L'homme serait toujours à l'hôpital et les autorités ne craignent pas pour sa vie.

Une fois l'enquête terminée, le rapport sera transmis au directeur des poursuites criminelles et pénales qui décidera si des accusations seront déposées contre le ou les policiers.

Concernant le geste de l'homme de 32 ans qui a été blessé, c'est plutôt les enquêteurs de la police municipale de Québec qui seront chargés du dossier affirme le conseiller aux communications du Bureau des enquêtes indépendantes, Martin Bonin-Charron.

Délais à respecter

Les enquêteurs du BEI sont déployés rapidement sur les lieux d'un événement partout au Québec.

Une fois sur place, ils ont l'obligation de rencontrer les policiers témoins dans un délai de 24 heures, puis ils ont 48 heures pour questionner les policiers impliqués directement. « Le fait d'envoyer six enquêteurs [à Gaspé] dès le départ, ça nous permet de respecter ces délais-là », précise le conseiller aux communications du Bureau des enquêtes indépendantes, Martin Bonin-Charron.

Entre temps, les agents sous enquête ont l'interdiction de communiquer entre eux. Il n'y a pas de temps limite pour rencontrer les autres témoins.

Six enquêteurs à Gaspé

Lors d'une intervention, le BEI déploie entre 6 et 10 enquêteurs.

Le bureau provincial dispose de 22 enquêteurs, un groupe formé de policiers à la retraite, de criminologues ou d'avocats, par exemple, qui ont tous l'obligation de suivre une formation universitaire sur mesure d'environ 400 heures.

Une jeune organisation

Le BEI a débuté officiellement ses activités il y a tout juste quatre mois.

Il s'agit d'un organisme gouvernemental indépendant des autres corps policiers de la province. Toutefois, ses enquêteurs détiennent les mêmes pouvoirs qu'un autre policier.

Le bureau a été créé pour assurer des enquêtes indépendantes lorsque des agents de la paix sont impliqués dans des incidents. Auparavant, elles étaient menées par d'autres corps policiers, ce qui pouvait susciter la méfiance des citoyens, rappelle M. Bonin-Charron.

Le BEI a déjà effectué 15 enquêtes dans la province. Le porte-parole estime qu'il pourrait y en avoir une cinquantaine en moyenne chaque année.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque