Retour

Quais flottants à L'Étang-du-Nord : le député Philip Toone dénonce une « consultation bidon »

Le candidat du NPD et député sortant dans Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone, demande l'arrêt immédiat des travaux de réfection menés par Pêches et Océans Canada au quai de L'Étang-du-Nord, aux Îles-de-la-Madeleine.

En juin dernier, une quarantaine de pêcheurs ont réclamé par écrit la fin des travaux menés par Pêches et Océans Canada qui veut y installer des quais flottants. Selon les pêcheurs, ces installations ne sont pas sécuritaires. Selon eux, il est difficile de transborder des équipements à partir de ce type de quai.

Robert Poirier capitaine du Chouette2, l'un des 75 pêcheurs à utiliser le quai de L'Étang-du-Nord, explique qu'ils ne peuvent utiliser les quais flottants que pour y accoster leur bateau. Selon lui, les chargements de matériel pour la pêche nécessitent un quai dur. « J'appelle ça du transbordement, des casiers à homard, des casiers à crabe, que ce soit des filets, c'est quelque chose que tu es pas capable de faire à partir d'un quai flottant », affirme-t-il.

Le député Toone déplore que de telles décisions soient prises à Québec ou à Ottawa par des fonctionnaires décrochés de la réalité du terrain.  

Le directeur régional du ministère, Bernard Beaudoin, affirme pourtant avoir obtenu l'aval des pêcheurs, après les avoir consultés lors de leur assemblée générale en avril dernier.

Le pêcheur Ghislain Cyr, qui était présent lors de cette assemblée, affirme qu'au contraire, tous les pêcheurs étaient contre ces travaux.

D'après les informations de Line Danis.

Plus d'articles

Commentaires