Retour

Quatre Africains en apprentissage dans des fermes ovines du Bas-Saint-Laurent

Quatre agriculteurs africains, originaires du Sénégal et du Burkina Faso, effectuent un stage dans des fermes ovines du Bas Saint-Laurent cet été.

Rendue possible en vertu d'un programme de l'Union des producteurs agricoles (UPA) en développement international, cette immersion totale leur permet de parfaire leurs connaissances de l'élevage de brebis.

Les Sénégalais Abibou Niasse et Bercy Ndiaye travaillent à la Bergerie des Cascades de Saint-Valérien. Pendant deux mois et demi, ils participeront aux soins du troupeau de 80 brebis pour comprendre les méthodes de travail des éleveurs d'agneaux de la région.

« Le stage a pour objectif de promouvoir des modèles d'agricultures de type familial », explique Jean-Claude Parenteau, directeur adjoint à l'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent.

Abibou et Bercy ont entre autres appris la régie du troupeau et la récolte des foins, mais cette expérience va bien au-delà de l'apprentissage technique.

La propriétaire de la Bergerie des Cascades de Saint-Valérien, Pauline Perreault, se dit vraiment contente de l'expérience. « C'est enrichissant autant de leur apprendre ce que je fais ici à la bergerie qu'à la maison... parce qu'on est des hôtes 24 heures sur 24 là! »

Pour sa part, Bercy Ndiaye est épatée par la machinerie pour faire les foins.

Les deux Sénégalais espèrent recevoir un appui financier du volet international de l'UPA pour créer une ferme ovine modèle dans leur pays d'origine.

D'après le reportage de Marie-Josée Paquette-Comeau

Plus d'articles

Commentaires