Retour

Québec parle stratégie numérique à Rivière-du-Loup

Le gouvernement du Québec consulte actuellement ses citoyens pour élaborer une stratégie numérique à leur image. En parallèle à une consultation en ligne commencée l'été dernier, Québec fait actuellement une tournée des régions qui s'est arrêtée à Rivière-du-Loup jeudi soir.

Un texte d'Édith Drouin

La stratégie numérique concerne tous les domaines de la vie active, du particulier qui n’a pas accès à Internet haute vitesse, au commerçant qui n’a pas assez de financement pour assurer sa présence en ligne et aux cliniques qui ne numérisent pas encore les dossiers de leurs patients.

Pour mieux cerner les enjeux du développement numérique et ses possibles solutions, Québec s’arrête dans six villes dans le cadre des Rendez-vous numériques, dont Rivière-du-Loup.

La soirée de consultation au Bas-Saint-Laurent a commencé avec un panel d’experts et elle s’est poursuivie avec des ateliers. Même si la tournée a commencé à Saguenay lundi et que les données des consultations en ligne ne sont pas encore comptabilisées, certaines préoccupations ressortent déjà du lot.

Un des thèmes qui ressort beaucoup, c’est la desserte des infrastructures numériques, avoir une bonne qualité d’infrastructures numériques, d’Internet haute vitesse.

Marie-Odile Koch, directrice de l’économie numérique au ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation a d’ailleurs entendu les préoccupations des acteurs régionaux qui disaient manquer de temps pour soumettre leur candidature au programme Québec Branché.

L’appel de candidatures au programme qui vise à augmenter l’accès à Internet haute vitesse, notamment en zone rurale, a finalement été prolongé jusqu’au 20 avril.

Les Rendez-vous numériques se terminent à la fin février, de même que la consultation en ligne. Le bilan devrait être disponible en ligne vers la fin mars et la stratégie numérique devrait suivre dans les mois suivants.

Besoin d’idées… et de financement

De la trentaine de personnes présentes à Rivière-du-Loup, la plupart venaient du monde des affaires, de la culture et de la politique.

Une agente de développement à la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) du Kamouraska, Isabelle Chouinard, était sur place pour se tenir au courant des démarches et transmettre les préoccupations des entreprises de sa région.

Elle explique qu’un des grands obstacles à leur développement numérique est le manque de connaissances dans le domaine de l’informatique.

Plusieurs petites entreprises, malheureusement, encore aujourd’hui, n’ont pas de site web. Dans certains secteurs d’activités, on part quand même d'assez loin.

Isabelle Chouinard, agente de développement à la SADC du Kamouraska

Une des solutions au développement numérique des entreprises serait, selon Mme Chouinard, une aide financière pour accompagner les entrepreneurs et les aider à développer leur présence en ligne.

De son côté, le maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, parle de ville intelligente et d’entreprenariat. Au final, il espère lui aussi avoir accès à du financement pour développer les idées qui seront ressorties de la consultation.

Quand on veut développer, ça prend des sous. À la conclusion de tout ça, c’est qu’on veut des idées, mais on veut aussi avoir accès à des sous pour développer.

Gaétan Gamache, maire de Rivière-du-Loup

Le maire souligne toutefois que le fait unique de se concerter aidera au développement du numérique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine