Retour

Québec prévoit traiter une demande de fin de vie en moyenne par an en Gaspésie

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie estime qu'il y aura en moyenne une demande d'aide médicale à mourir qui sera acceptée et réalisée par an en Gaspésie.

Un texte de Jean-François Deschênes

Bien que deux demandes aient été faites depuis la mise en place de la loi, le 10 décembre, et qu'aucune d'elles n'a été acceptée jusqu'à présent, les choses pourraient changer bientôt.

Pour arriver à cette estimation, le ministère de la Santé se fie aux expériences vécues dans d'autres pays comme la Belgique et les États-Unis, précise l'adjoint à la direction des soins infirmiers Maxime Bernatchez.

Pour qu'une demande d'aide à mourir soit acceptée, elle doit répondre à des critères stricts et le processus peut être arrêté en tout temps.

Deux médecins doivent analyser et accepter ces soins de fin de vie.

Durant les deux prochaines années, les CISSS régionaux devront déposer un rapport tous les six mois au ministère de la Santé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine