Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, était à Mines Seleine vendredi matin pour annoncer la reconduction de l'entente entre le ministère des Transports et les propriétaires de la mine de sel, l'entreprise K+S Sel Windsor Ltée.

L'entente de 10 ans, qui débutera en octobre 2017, prévoit que Mines Seleine fournira 70 % du sel de déglaçage utilisé par le ministère. En contrepartie, l'entreprise s'engage à réaliser des investissements afin de maintenir les activités de la mine à son niveau actuel.

Le gouvernement du Québec s'approvisionne en sel de déglaçage auprès de Mines Seleine depuis 1981. Il s'agit de la seule mine de sel en activités dans la province.
Mines Seleine approvisionne également plusieurs municipalités du Québec et des provinces canadiennes limitrophes.

Selon Québec, les réserves minérales de Mines Seleine sont suffisantes pour assurer l'exploitation de la mine pendant encore plus de 30 ans.

Avec les usines de transformation des produits marins et la CTMA, Mines Seleine est parmi les principaux employés privés des Îles-de-la-Madeleine.

On est là pour les régions, indique Philippe Couillard

Quelque 150 personnes travaillent à la mine de sel dont les retombées sont importantes pour l'économie locale, a rappelé le premier ministre lors de son allocution.

D'ailleurs, le premier ministre se défend bien de ne pas s'intéresser aux régions. Le gouvernement a récemment essuyé plusieurs critiques, notamment en ce qui a trait à l'abolition de la Conférence régionale des élus de la Gaspésie et des Îles ou à la réforme de la santé et la création des centres intégrés de santé et de services sociaux.

Philippe Couillard indique que ce sont les libéraux qui ont décentralisé la prise de décision économique aux élus régionaux et aux MRC.

« Il n'y a pas de précédent, ajoute M. Couillard, à l'aide qu'on apporte à l'industrie de la forêt, au tourisme, à tout, et qui favorise l'innovation en région. Je m'inscris en faux contre cette perception. Dans la réalité, on est là, on va continuer à être là, et on va être là de façon encore plus vigoureuse. »

Philippe Couillard a aussi annoncé, jeudi, que les Îles-de-la-Madeleine disposeraient dorénavant d'un statut particulier lié à l'insularité. Le premier ministre répondait ainsi à une importante revendication des Madelinots.

Un processus pour donner aux Îles le statut de Communauté maritime est aussi en cours avec le projet de loi 83, actuellement en discussion à l'Assemblée nationale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine