Retour

Quitter son emploi pour la course de chevaux sous harnais

Sa décision est prise. Le Mont-Jolien Louis-Philippe Roy se consacrera dorénavant à sa passion : la course de chevaux sous harnais. Ses performances au cours de la dernière année ont attiré l'attention des professionnels de la course, au point où il a décidé de quitter son emploi pour tenter sa chance dans les grandes ligues nord-américaines. 

Écoutez l'entrevue avec Louis-Philppe Roy à l'émission Le monde aujourd'hui.

À l'âge de 26 ans, il a démissionné mercredi de son travail pour la compagnie TELUS. Une décision inspirée par sa passion.

Professionnel depuis seulement trois ans, Louis-Philippe Roy s'est rapidement distingué. Le point culminant a été sa victoire remarquable à Charlottetown à l'Île-du-Prince-Édouard, où il a révélé son talent de conducteur dans toute sa splendeur.

Également victorieux aux hippodromes de Trois-Rivières et de Rideau Carleton à Ottawa, Louis-Philippe Roy tentera le grand coup. Il compétitionnera dans la Mecque de la course sous harnais à Meadowlands Racetrack, au New Jersey. Les montants en jeu peuvent atteindre jusqu'à 500 000 $ lors de certaines courses.

Malgré les défis, le diplômé en administration n'est pas inquiet pour son avenir. Il continuera de compétitionner à Ottawa, ce qui lui assure un revenu stable. Entre-temps, armé de ses victoires, il frappera à la porte des grandes ligues nord-américaines, qui comptent seulement quelques Québécois.

Plus d'articles