Retour

Raid International Gaspésie : les participants repartent grisés d'aventures

Pendant trois jours, ils ont pédalé, couru, pagayé et nagé. Le parcours était long et difficile. Souvent, la tension montait d'un cran. Parfois, un canot chavirait. Grisés par toutes leurs aventures, les 120 participants au deuxième Raid international Gaspésie vont repartir avec des souvenirs impérissables de la Gaspésie.

Un texte de Brigitte Dubé

L'événement s'est conclu dimanche après-midi, à Carleton-sur-Mer. La centaine d'athlètes provenant d'un peu partout dans le monde ont parcouru soit 300 ou 150 km, selon la catégorie, dans l'arrière-pays accidenté de la Baie-des-Chaleurs.

C'était une première pour Guy Castilloux de Chandler, qui représente une des 13 équipes de la Gaspésie.

« Je n'ai jamais vécu quelque chose d'aussi extrême. C'est incroyable comme expérience! Il n'y a pas d'âge pour vivre ça... »

Les Sud-Africains étaient parmi les favoris dans la catégorie du 300 KM. « Un belle course. Un beau parcours. C'est une course difficile et les équipes étaient rapides », a commenté l'un des leurs.

Si les retombés économiques sont difficilement mesurables, la visibilité internationale que le Raid procure à la région est indéniable.

D'après un reportage de Bruno Lelièvre

Plus d'articles

Commentaires