Retour

Réactions au rapport du coroner sur la vague de suicides dans la nation innue

Les réactions fusent à la suite du rapport du coroner Bernard Lefrançois sur les cinq suicides survenus en 2015 dans la communauté innue de Uashat-Maliotenam.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord prend acte des recommandations du coroner pour venir en aide aux personnes en détresse.

Le conseiller-cadre du CISSS à la liaison autochtone, Dale Walker, assure que l'établissement de Sept-Îles essaie d'améliorer la communication avec la clientèle autochtone et de renforcer ses liens avec son partenaire autochtone, le Centre de santé Uauitshitun.

C'est sûr que ça pourrait être complémentaire aux services d'urgence, exemple, au CISSS aussi, le service de psychiatrie. Donc, je pense que plus on a de ressources, pour venir compléter l'offre de services, ce serait drôlement intéressant, oui.

Dale Walker, conseiller-cadre du CISSS à la liaison autochtone

Dale Walker favorise également l'implantation d'une ressource d'hébergement autochtone pour aider les personnes en détresse.Il estime que le CISSS pourrait traduire certains formulaires en langue innue et naskapie, pour faciliter la compréhension des patients, même si le centre offre déjà un service d'interprète.

Dans son rapport, le coroner Lefrançois estime que les autochtones au Canada vivent dans une structure proche de l'apartheid depuis déjà 150 ans.

Cette notion d'apartheid a d'ailleurs attiré l'attention du quotidien français Le Monde.

Plus d'articles

Commentaires