Retour

Réfection du port de Rimouski : le maire Forest garde espoir

De retour de sa dernière rencontre comme membre du Comité sur la stratégie maritime de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), le maire de Rimouski, Éric Forest, garde toujours espoir de voir Ottawa investir pour mettre à niveau le port de Rimouski.

Un texte de Richard Lavoie

La semaine dernière, le député néo-démocrate de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron, avait rencontré le ministre des Transports, Marc Garneau, qui lui avait laissé peu d'espoir quant à un réinvestissement de son gouvernement dans les infrastructures portuaires de la ville.

Le maire Forest a pu parler avec le ministre Garneau vendredi à Montréal. Il lui a demandé de s'inspirer de ce qui a été fait lorsque l'État fédéral a rétrocédé les aéroports, notamment celui de Rimouski. « Il y a eu une bonne mise à niveau, il y a des travaux qui ont été réalisés et par la suite la Ville a acquis l'actif », a rappelé le maire rimouskois.

Éric Forest mise sur la stratégie maritime du gouvernement du Québec pour assurer l'avenir du port. Il mise surtout sur le fait que Rimouski a été désignée zone industrialo-portuaire et que la stratégie prévoit que le gouvernement fasse l'acquisition d'installations portuaires comme celles de Rimouski.

Pour Éric Forest, le statut actuel du port, soit une installation à vocation multiple, doit être révisé. Il constate aussi que la double propriété du port, soit une partie qui appartient à Pêches et Océans Canada et une autre à Transports Canada, complique les choses.

Chose certaine, pour le maire de Rimouski, la pérennité du port passe par un réinvestissement du gouvernement fédéral.

Éric Forest met donc toute sa confiance dans les négociations qui sont en cours entre les gouvernements pour réparer les dommages causés par l'usure du temps et la négligence.

Plus d'articles