Retour

Régie du logement : des propriétaires dénoncent la diminution de service

Après les locataires, c'est maintenant au tour des propriétaires d'immeubles à logements de se plaindre des services de la Régie du logement du Québec au Bas-Saint-Laurent.

Depuis plusieurs mois, les bureaux de Rimouski et de Matane ne sont ouverts qu'un jour ou deux par semaine, ce qui a pour effet d'entraîner des retards et des pertes financières aux propriétaires d'immeubles à appartements.

C'est une employée du bureau de Rivière-du-Loup qui se déplace à Rimouski et à Matane pour offrir le service. Le bureau de la Régie du logement à Rimouski a pourtant déjà compté six employés par le passé.

Richard Rioux, des Immeubles Rioux de Rimouski, dénonce cette situation qui est, selon lui, inacceptable. « À la Régie du logement, les locateurs et les locataires se plaignent des délais, du fonctionnement et de l'instabilité parce que les heures sont totalement différentes d'une journée à l'autre et d'une semaine à l'autre aussi », affirme monsieur Rioux.

Des coûts supplémentaires

Pour sa part, Hans Brouillette de la Corporation des propriétaires d'immeubles du Québec rappelle que cette situation occasionne des coûts importants pour les propriétaires de logements qui doivent supporter des loyers impayés pendant de longues périodes en raison des délais pour être entendus par la Régie du logement.

« C'est ça qui est dramatique ici. Le propriétaire souhaite mettre fin à la situation cauchemardesque d'avoir un loyer impayé pour pouvoir relouer le logement à un autre locataire mais ce qu'on doit déplorer en plus c'est que les loyers impayés s'accumulent parce que le système judiciaire est paralysé », explique monsieur Brouillette.

Plus d'articles

Commentaires