Le maire de Québec, Régis Labeaume entreprend une tournée médiatique au Bas-Saint-Laurent, pour promouvoir le nouvel amphithéâtre de Québec. Il était à Rimouski mardi ou'il partage son temps entre bénévolat, promotion et animation.

C'est à la suite d'un pari perdu avec le maire de Rimouski Éric Forest que le maire Labeaume s'est engagé à faire une journée de travaux bénévoles. Le pari portait sur la finale de la Coupe du Président entre Québec et Rimouski. Les Remparts s'étaient finalement inclinés en sept matchs devant l'Océanic. Ironiquement donc, Régis Labeaume profite d'un pari perdu contre le maire de Rimouski pour venir faire la promotion du centre Vidéotron au pays de l'Océanic.

Le maire de Québec a tout d'abord prêté la main à la réception de denrées alimentaires dans les locaux de l'organisme Moisson Rimouski-Neigette. Il s'est aussi arrêté à la maison l'Arbre de vie.

« Avant d'être maire, je faisais beaucoup de bénévolat et depuis que je suis maire je n'ai jamais arrêté. La vie est bonne avec nous autres, la vie est bonne avec nous autres puis il faut toujours s'en souvenir. Si on s'en souvient bien il faut redonner un peu », a affirmé le visiteur de marque.

Mardi midi, Régis Labeaume était l'invité de la Chambre de commerce locale et agissait comme maître de cérémonie à la conférence de l'entraîneur-chef du Canadien de Montréal, Michel Thérien.

Le maire de Québec a également pris part en après-midi à une scéance photos sur la Promenade de la Mer au profit du centre de formation Je raccroche.

Cette journée de bénévolat s'inscrit également dans le cadre d'une tournée promotionnelle pour le nouvel amphithéâtre de Québec, le Centre Vidéotron.

Régis Labeaume s'est défendu de remplir un rôle qui devrait être tenu par Québécor. « Parce que c'est notre amphithéâtre pour commencer, et à partir du 15, c'est le leur. Là, c'est notre amphithéâtre et on s'organise avec le monde qui l'a payé ».

Un appui aux municipalités des régions

Régis Labeaume a profité de son séjour à Rimouski pour assurer les villes des régions de son appui, notamment dans le cadre des négociations avec le gouvernement du Québec sur le pacte fiscal. Il a reconnu que les administrations municipales en région font face à d'importants défis alors qu'elles ont de plus en plus de responsabilités à assumer.

Régis Labeaume promet que les municipalités vont effectuer un rattrapage nécessaire. » Dans ces négociations-là, on va faire en sorte d'aller rechercher ce qu'on a perdu il y a un an ou deux, entre autres toutes les sommes qui étaient dévolues au développement économique. C'est majeur. C'est là où ça fait mal aux régions je pense ».

« Vous savez la ville de Québec dépend aussi de ce qui se passe comme activités économiques et sociales dans l'Est du Québec », a conclu M. Labeaume.

Le maire de la Capitale nationale poursuivra sa tournée en Beauce, à Saguenay ainsi qu'à Trois-Rivières.

Plus d'articles

Commentaires