Retour

Réglementation demandée à Rimouski pour les frais des cartes de crédits

Les commerçants du Québec, dont ceux à Rimouski, interpellent le gouvernement fédéral pour qu'il réglemente les taux exigés par les compagnies de cartes de crédit.

En février dernier, la députée libérale Linda Lapointe a déposé un projet de loi privé pour que le gouvernement impose un plafond aux entreprises de cartes de crédit. En cette rentrée parlementaire, les commerçants ont voulu rappeler leur intérêt envers ce projet de loi.

Actuellement, les frais imposés par les compagnies de crédits aux commerçants canadiens varient de 1,5 % à 3 %. Le directeur général de l'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec, Yves Servais, rappelle que les taux au pays sont dix fois plus élevés qu'en Europe.

En Europe, le taux exigé est limité à 0,3 %. En Australie, la Banque centrale de l'Australie détermine le taux en vigueur. En ce moment il est de 0,5 %.

Des frais dénoncés de toute part

Les marchands et les clients dénoncent ces frais qu'ils jugent exorbitants. Selon la copropriétaire du restaurant Le Crêpe chignon de Rimouski, Jinny Ross, les frais de cartes de crédit lui coûtent près de 12 000 $

Pour le député néo-démocrate dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les-Basques, Guy Caron, Ottawa doit prendre le temps de bien étudier ce dossier avant de légiférer.

Les dirigeants de l'Association des marchands dépanneurs épiciers du Québec ont envoyé une lettre aux 78 députés fédéraux de la province. Ils espèrent les sensibiliser à leur revendication.

D'après les informations Isabelle Damphousse

Plus d'articles

Commentaires