Retour

Relais santé prêt à déménager rapidement

L'organisme Relais santé de Matane, qui a temporairement installé sa friperie et ses bureaux administratifs dans l'édifice du presbytère de l'église Saint-Jérôme, se dit prêt à s'installer dans ses nouveaux locaux d'ici la fin octobre.

Un texte de Joane Bérubé

Ce déménagement rapide est souhaitable et souhaité par les administrateurs de Relais santé, rapporte la présidente du conseil d'administration, France Caron. 

La fabrique Cœur-de-Marie de Matane a accepté de dépanner Relais santé, qui avait besoin d'un espace pendant quelques semaines, voire quelques mois, avant de déménager définitivement dans un nouvel immeuble. L'installation temporaire de l'organisme n'a pas été sans causer quelques problèmes à la fabrique.

La Ville a en effet déposé un avis d'infraction au propriétaire, la nouvelle fabrique de la paroisse Cœur-immaculé-de-Marie de Matane, car la zone où se situe l'édifice n'est pas prévue à des fins commerciales. La fabrique dispose maintenant de 10 jours pour indiquer à la Ville ce qu'elle entend faire.

France Caron, déplore la situation. C'est dommage, ils [la fabrique] nous ont beaucoup aidés, souligne Mme Caron. « Peut-être, ajoute-t-elle, que cet incident va faire en sorte que la Ville va nous aider à déménager plus rapidement. »

Presque prêt

Car Relais santé, qui n'a pas signé de bail, souhaite s'installer le plus tôt possible dans ses nouveaux locaux. « Nous ce qu'on veut et ce qu'on désire et ce qu'on pense qui va se réaliser, c'est qu'on va déménager du presbytère vers nos nouveaux locaux d'ici la fin d'octobre », indique Mme Caron.

Tout est en effet en place pour que le dossier trouve une solution dans les prochaines semaines.  

L'organisme, qui n'a pas eu le choix de quitter le pavillon de la Cité jugé insalubre, cherchait un lieu depuis plus d'un an.  Le choix s'est arrêté sur l'ancien local de Meubles Matane, mais il restait quelques ficelles à attacher, dont le financement de l'achat et l'aménagement du nouveau bâtiment. 

Une résolution, adoptée il y a deux semaines par la Ville de Matane, a permis à l'organisme de compléter le montage financier pour acheter l'ancien bâtiment de Meubles Matane, situé sur la rue du Phare est, et d'y emménager.

La Ville versera 75 000 $ pour le déménagement de Relais santé, qui est aussi financé, entre autres, par le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas Saint-Laurent (CISSS), et par la MRC de la Matanie par le biais du Pacte rural.

L'organisme paiera 275 000 $ pour acheter l'immeuble et compte investir autour de 50 000 $, notamment pour aménager une nouvelle salle de bain, une sortie d'urgence pour les personnes à mobilité réduite et une rampe d'accès. Ces travaux seront exécutés dans la prochaine année, une fois l'organisme installé dans ces nouveaux locaux.

Des rayons UV pour la fosse septique

Le propriétaire actuel et Relais santé étaient aussi à la recherche d'une solution sur l'utilisation de la fosse septique du bâtiment. L'installation est réglementaire, spécifie la présidente du conseil d'administration, France Caron.

Toutefois, comme de 40 à 50 personnes fréquentent Relais santé chaque jour, l'installation aurait dû être vidangée toutes les deux semaines environs. Avec des coûts variant entre 200 $ et 300 $ chaque fois, c'était une facture beaucoup trop élevée pour nous, relate Mme Caron.

Le propriétaire actuel de l'immeuble a proposé à la Ville de Matane de recourir à un système de désinfection utilisant les rayons UV. La Ville a accepté de modifier sa réglementation pour permettre ce type d'installation ce qui réglerait le problème.

Relais santé dessert la population de 50 ans et plus à Matane et dans trois villages de la Matanie, soit Les Méchins, Sainte-Félicité et Baie-des-Sables. L'organisme compte plus de 300 membres actifs, et exploite la plus importante friperie communautaire de la Matanie, avec un chiffre d'affaires de près de 100 000 $ par année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine