Retour

Relance de l'Alliance autochtone de Maria-Bonaventure

La communauté de l'Alliance autochtone de Maria-Bonaventure revit. Les activités avaient cessé dans les années 1970 selon son nouveau président Guy Roy. Une rencontre a lieu samedi pour l'assemblée de fondation.

Un texte de Jean-François Deschênes

Quatre membres font maintenant partie du conseil d'administration dont Guy Roy en tant que président. Il estime à une centaine de membres présentement en Gaspésie, mais il veut faire le tour de la péninsule pour rejoindre beaucoup plus. « Pour donner la chance aux Gaspésiens qui ont des origines autochones de faire valoir leurs droits ancestraux éventuellement. » dit-il.

L'assemblée s'est faite en présence du président et grand chef de l'Alliance autochtone du Québec, Robert Bertrand. Il est venu expliquer les enjeux des prochains mois aux futurs membres gaspésiens et pour connaître leurs revendications.

L'Alliance autochtone du Québec, c'est la seule organisation reconnue à Ottawa qui représente, selon son président, les Indiens, Inuit et Métis qui vivent en dehors des réserves. Des rencontres importantes avec les gouvernements doivent avoir lieu bientôt pour renégocier leurs droits.

Robert Bertrand termine une tournée québécoise qui a débuté cet hiver et constate que les revendications sont nombreuses.

Robert Bertrand estime qu'il y a une quarantaine de communautés au Québec et que 26 000 personnes sont membres de l'Alliance présentement.

Guy Roche, Un autochtone micmac de la Gaspésie vivant hors réserves, est pressenti pour devenir le président de Maria-Bonaventure.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine