Retour

Rémi Massé n'est pas totalement satisfait des changements à l'assurance-emploi

Le député libéral d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, défend la stratégie d'Ottawa dans le dossier de l'assurance-emploi, mais avoue qu'il y a encore du travail à faire, surtout pour régler le problème du trou noir.

Les organismes, tel que le Mouvement Action Chômage Pabok, déplorent que les libéraux n'aient pas complètement annulé la réforme de Stephen Harper de 2012, comme promis durant la campagne électorale.

« L'enjeu est très problématique pour nous dans l'ensemble de la Gaspésie et l'Atlantique », dit le député.

Rémi Massé rappelle qu'Ottawa a prévu 1 milliard de dollars dans la prochaine année pour apporter des améliorations au programme d'assurance-emploi. Le fédéral entend diminuer le délai de carrence de moitié, le traitement des dossiers sera plus rapide à Services Canada et le nombre d'heures pour avoir droit aux prestations passera de 910 à 420 heures comme avant.

Rémi Massé ajoute que les prestataires ne seront plus obligés de se déplacer à 100 km de chez eux et d'accepter un emploi à 70 % de leur ancien salaire.

Toutefois, le député libéral avoue que le trou noir est encore un problème.

Il assure qu'il continue de défendre les travailleurs de la région qui vivent cette problématique, mais il se butte à l'incompréhension des députés de l'Ouest canadien. 

Toutefois, Rémi Massé estime que la mise en place de l'allocation pour enfant est une mesure « significative ». Une famille avec un enfant pourrait recevoir 6 400 $ par année non imposable dès le 1er juillet.

« C'est beaucoup d'argent pour nos familles, précise-t-il. Donc ça va aider à régler les problèmes de revenu. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine