Retour

Rencontres éclair entre employeurs et chercheurs d'empois à Rimouski

Quelque 500 personnes sont attendues jusqu'à 20h jeudi soir pour le premier "job dating" de la région de Rimouski. L'événement, organisé par Emploi Québec, prévoit des rencontres de quelques minutes entre 25 employeurs du Bas-Saint-Laurent et des chercheurs d'emploi.

La directrice des ressources humaines pour la compagnie Miralis, Françoise Baki, explique que ce genre d'événement permet de rencontrer des candidats variés. « On a de la difficulté à recruter pour certains postes clés dans des organisations comme la nôtre. On est en région, donc on a besoin d'être présents dans des événements comme celui-ci »

Pour Philippe Boudreau, gérant de la boutique David's tea de Rimouski, l'avantage est de pouvoir interragir directement avec les canditats. « On reçoit souvent des CV, mais on n'a pas la chance d'avoir des discussions parce que lorsqu'on est en boutique, il y a beaucoup de monde. Aujourd'hui, on peut se concentrer à 100 % avec la personne et on est capables de poser les bonnes questions. »

Une centaine de postes sont offerts au cours de la journée. Pour les chercheurs d'emplois, il s'agit d'une occasion de rencontrer les représentants de plusieurs entreprises au même endroit.

L'emploi se porte bien

Le Centre local d'emploi de Rimouski-Neigette observe que le taux d'emploi et le taux d'activité ont progressé ces deux dernières années, particulièrement chez les 15 à 34 ans. Le directeur du Centre local d'emploi de Rimouski-Neigette, Simon Dubé constate que la demande pour des travailleurs du domaine de la santé est encore forte, mais que le contexte est plus difficile dans d'autres domaines comme l'éducation.

« On voit un certain essor dans le domaine manufacturier, principalement à cause des exportations qui se font aux États-Unis. La faiblesse du dollar canadien favorise ces exportations-là. Aussi, il y a la force de l'économie américaine qui a besoin de différents produits, différents matériaux. Dans le bois, par exemple, ou la fabrication métallique. C'est un domaine qui se porte assez bien à Rimouski », explique-t-il.

Simon Dubé remarque aussi que les besoins de main-d'oeuvre sont particulièrement importants dans les entreprises manufacturières de la région, avec la reprise économique américaine et la faiblesse du dollar canadien.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine