Retour

Rentrée parlementaire à Québec : les députés de l’Est se préparent

À la veille de la rentrée parlementaire à Québec, les députés de l'Est du Québec préparent les dossiers qu'ils défendront à l'Assemblée nationale.

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

L'économie et les transports demeurent des enjeux prioritaires pour les élus. Le député péquiste de Gaspé, Gaétan Lelièvre, souligne qu'il appuiera le projet de gaz naturel à Murdochville qui pourrait créer jusqu'à 200 emploi dans sa circonscription.

Il s'inquiète également de la diminution des services d'Orléans Express et l'annulation de trois vols aller-retour entre Montréal, Gaspé et les Îles-de-la-Madeleine. « Je dis souvent que la Gaspésie est une région éloignée, mais on se demande présentement si on n'est pas devenue une région isolée », dénonce-t-il.

Le député Pascal Bérubé entend, pour sa part, assurer une bonne collaboration avec les autres députés de son parti.

Bas-Saint-Laurent

Pour le député de Rimouski, Harold Lebel, il s'agira de sa première journée comme whip après le retrait de Marjolain Dufour de la vie politique. Il veut assurer une cohésion au sein du Parti québécois.

Harold Lebel estime que l'automne sera « chaud » : « Actuellement, avec ce qui se passe dans la fonction publique, dans le domaine de la santé, dans les commissions scolaires, dans l'éducation en général, il y a des enjeux majeurs », souligne-t-il.

De son côté, le député libéral de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D'Amour, veut mettre de l'avant la stratégie maritime du Québec.

« Parce que la beauté de la stratégie maritime, c'est une vision intégrée. Je vous dirais que les zones industrielles et portuaires, c'est porteur pour l'ensemble des régions », indique-t-il.

Côte-Nord

La députée péquiste de Duplessis, Lorraine Richard, souhaite, quant à elle, que Québec vienne en aide aux travailleurs de Rio Tinto Fer et Titane mis à pied à Havre-Saint-Pierre.

En plus de travailler sur le projet de FerroQuébec à Port-Cartier, la députée participera aux discussions sur le projet de loi 20 avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Elle compte aussi surveiller la décision du ministre de l'Éducation, François Blais, au sujet des commissions scolaires.

Plus d'articles

Commentaires