Retour

Réorientation des patients des urgences du Bas-Saint-Laurent

À partir du printemps 2017, les patients à l'urgence des centres hospitaliers du Bas-Saint-Laurent dont l'état est jugé non urgent par l'infirmière au triage seront réorientés vers leur clinique de médecine familiale.

L’objectif est de désengorger les urgences et d’envoyer les patients, selon leurs problématiques, aux bons endroits.

Dans les urgences du Bas-Saint-Laurent, on évalue à 40 % les consultations ne requérant pas de soin immédiat.

Une fois triés, ces patients se verront attribuer un rendez-vous le plus rapidement possible en clinique. Ces patients n'auront donc plus à attendre à l'urgence pour consulter un médecin.

Les patients pourront toutefois, s'ils le souhaitent, demeurer à l'urgence pour consulter un médecin.

Une situation qui, en plus de désengorger les urgences, protégera les patients selon le directeur des services professionnels au Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Jean-Christophe Carvalho.

Au lieu de retourner les patients dans la salle d'attente pour attendre très longtemps et qu'ils risquent au bout du compte de s'infecter avec d'autres germes parce qu'ils ne sont pas là pour la bonne raison, on leur propose un rendez-vous avec leur médecin de famille.

Jean-Christophe Carvalho, directeur des services professionnels au CISSS du Bas-Saint-Laurent

Les cliniques de médecines familiales se disent prêtes à accueillir ces patients dans la mesure où des infirmières viennent en appui aux médecins.

Une patiente qui se plaint de symptômes d'infection urinaire qui n'a pas de critère de dangerosité va être référée au GMF, va être vue par une infirmière au GMF, qui elle pourra régler le problème […] sans qu'un médecin ne soit impliqué dans le dossier.

Docteur Patrick Charland

Selon le médecin de famille Patrick Charland, le recrutement d’infirmière est parfois difficile en région.

C'est pas aidant [le manque d’infirmière] pour établir un protocole ou une démarche comme il va s'instaurer bientôt...ça rend les choses plus difficiles.. Ça, c'est certain.

Docteur Patrick Charland

Seuls les patients ayant un médecin de famille pourront profiter de ce nouveau mode de fonctionnement. Au Bas-Saint-Laurent, 87% de la population est inscrite auprès d’un médecin de famille.

Ce nouveau concept, mis au point à l'hôpital Sacré-Coeur de Montréal, sera implanté au printemps dans les urgences de la Matapédia et du Témisoucouata avant d'être déployé dans l'ensemble de la région d’ici la fin de 2017.

D’après les informations d’Isabelle Damphousse

Plus d'articles

Commentaires