La quinzaine d'employés de la scierie du Groupe Lebel, à Cap-Chat retourneront au travail le 7 mars.

L'automne dernier, la direction avait fermé l'usine plus tôt en raison des conditions de marché défavorables. La réouverture au printemps était incertaine.

Le directeur au développement des affaires, Gérald Baril, a bon espoir que le gouvernement trouve des solutions pour rehausser la compétitivité de l'industrie forestière en Amérique du Nord.

Selon Gérald Baril, le marché du bois de sciage ne s'est pas repositionné favorablement depuis ce temps-là.

« On attend des éléments intéressants par rapport à une cellule d'intervention qui a été mise en place par le gouvernement du Québec pour baisser le coût de la fibre vendue aux usines de transformation », espère-t-il.

Gérald Baril croit que l'usine pourrait rester ouverte jusqu'à l'automne 2016.

D'après les informations d'Élise Thivierge

Plus d'articles