Retour

Résidence Sainte-Hélène : Yves Tardif plaide coupable

Le conjoint de la propriétaire de la Résidence Sainte-Hélène, Yves Tardif, a plaidé coupable à deux accusations de voies de fait sur deux ex-résidentes de l'établissement situé à Sainte-Hélène-de-Kamouraska.

Au palais de justice de Rivière-du-Loup, il a reconnu avoir donné un coup sur la jambe d'une résidente et une pichenotte sur la tête d'une autre victime.

Yves Tardif a aussi reconnu sa culpabilité à un chef d'accusation de harcèlement. Il aurait suivi l'un des membres de la famille d'une résidente.

Il a reçu une absolution conditionnelle et devra respecter de nombreuses conditions.

D'après les informations de Patrick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine