Retour

Résidence Sainte-Hélène : Yves Tardif plaide coupable

Le conjoint de la propriétaire de la Résidence Sainte-Hélène, Yves Tardif, a plaidé coupable à deux accusations de voies de fait sur deux ex-résidentes de l'établissement situé à Sainte-Hélène-de-Kamouraska.

Au palais de justice de Rivière-du-Loup, il a reconnu avoir donné un coup sur la jambe d'une résidente et une pichenotte sur la tête d'une autre victime.

Yves Tardif a aussi reconnu sa culpabilité à un chef d'accusation de harcèlement. Il aurait suivi l'un des membres de la famille d'une résidente.

Il a reçu une absolution conditionnelle et devra respecter de nombreuses conditions.

D'après les informations de Patrick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine