Retour

Retour de Via Rail en Gaspésie : des députés fédéraux confiants

Selon François-Philippe Champagne, secrétaire parlementaire du ministre fédéral des Finances, Via Rail pourrait améliorer ses services dans la région, mais seulement après avoir développé le corridor Québec-Windsor.

M. Champagne a récemment rencontré le PDG de Via Rail, Yves Desjardins-Siciliano, qui lui a confirmé que sa stratégie passait d'abord par une amélioration des revenus du service offert entre les grands centres du Québec et de l'Ontario. « Sa stratégie de développement est par étape. Il a un plan stratégique avec les tronçons. Le tronçon Québec-Windsor qui est très fréquenté pour justement financer une phase 2, une phase 3 », explique François-Philippe Champagne.

Par ailleurs concernant le rétablissement du train de passagers entre Matapédia et Gaspé, le député d'Avignon - La Mitis - Matane - Matapédi, Rémi Massé, ne croit pas qu'Ottawa doit contraindre Via Rail à rétablir le service en Gaspésie.

D'après le député, l'intérêt du président de Via Rail est là. « Évidemment cela ne se fera pas au détriment de la sécurité, il a été très clair là-dessus. Il faut assurer la sécurité du tronçon et Via Rail sera la première entreprise à revenir parce qu'il y a un intérêt commercial », juge Rémi Massé.

Récemment, le PDG de Via Rail a toutefois souligné que le service Montréal-Gaspé était déficitaire. Le transporteur estime que le parcours Montréal-Gaspé coûtait 7,5 millions de dollars à exploiter annuellement, mais ne générait que 1,5 million de revenus.

Toutefois, Via Rail ajoutait que l'entreprise souhaitait tout de même revenir en Gaspésie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine