Retour

Revente de maisons sur la Côte-Nord : l'année 2016 est à oublier

L'année 2016 a été modeste pour la revente de maisons sur la Côte-Nord, alors que l'offre a largement dépassé la demande.

Un texte de Louis Garneau

Les acheteurs avaient un choix de 150 propriétés à Baie-Comeau comme à Sept-Îles au cours de la dernière année, sans tenir compte des dizaines de maisons mobiles affichées.

Devant une telle abondance de l'offre, l'acheteur détient une certaine marge pour la négociation.

C'est sûr qu'il y en a que ça va un peu plus vite, parce que les gens sont prêts à négocier à la baisse. [...] En fait là, ça prend 4 à 6 mois avant de réaliser sa transaction.

André Richard, Évaluations immobilières Richard

Les 138 transactions survenues à Sept-Îles en 2016 représentent tout juste la moitié du nombre enregistré il y a 10 ans, soit 274 unités.

Le marché semble devenu hésitant, avec des ventes conclues sous l'évaluation municipale, à Port-Cartier comme à Sept-Îles.

Le nombre de transactions dans ces deux villes est en baisse depuis 2014, tout comme à Baie-Comeau.

2016 c'est vraiment pas une très bonne année. C'est à oublier, puis vite à part de ça. C'est vraiment dans le creux de la vague.

André Richard, Évaluations immobilières Richard

Même les petits marchés de Havre-Saint-Pierre et Forestville constituent un reflet du contexte économique, selon l'évaluateur immobilier.

Le bilan de l'année 2016 semble confirmer un ralentissement certain sur la Côte-Nord, une période durant laquelle le marché du fer et du bois ont connu des difficultés.

Plus d'articles

Commentaires