L'ex-président de la coopérative IGA, Richard Guay, a été acquitté des deux chefs d'accusation qui pesaient contre lui, vendredi matin, au palais de justice de Rimouski.

Deux ans après avoir été accusé, l’avocat de 53 ans se dit soulagé du verdict.

Richard Guay était accusé d'avoir fraudé la coopérative qui gérait les supermarchés IGA au moment où il en était le président, entre 2004 et 2011. Il faisait face à des accusations de vol et de fraude.

Son procès s'est terminé jeudi à Rimouski. Pendant quatre jours, 11 personnes ont défilé à la barre des témoins.

Selon le juge Pierre Rousseau, la preuve présentée par la Couronne n'a pas réussi à démontrer hors de tout doute que l’avocat avait commis une fraude ou voler la Coopérative des consommateurs de Rimouski.

Le juge a toutefois mentionné, lors de la lecture de son jugement, que Richard Guay avait fait preuve d'un manque de diligence et qu'il avait été imprudent en accordant une confiance aveugle au directeur général de la Coopérative des consommateurs, Normand Dagenais.

De son côté, la Couronne s'en est remise au tribunal lorsqu'elle a été interrogée au sujet du verdict.

La semaine dernière, l'ex-directeur général de la coopérative, Normand Dagenais, a plaidé coupable aux accusations de fraude qui pesaient contre lui. Il sera de retour en cour les 23 et 24 octobre pour les recommandations sur la peine et il est passible de 14 ans d'emprisonnement.

Rappel des faits

En 2011, Sobeys Québec avait repris les rênes des deux supermarchés IGA et des deux dépanneurs Boni-Soir gérés par la coopérative, qui était en manque de liquidités.

Dans la foulée de ces problèmes, la Coopérative des consommateurs de Rimouski avait été démantelée. Une nouvelle coopérative gère maintenant les deux supermarchés IGA de Rimouski.

Plus d'articles