Retour

Rimouski deviendra-t-elle terre d'accueil pour les réfugiés?

La ministre québécoise de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Kathleen Weil, sera de passage à Rimouski mercredi. Elle doit annoncer un nouveau partenariat pour l'accueil et l'intégration des personnes réfugiées au Bas-Saint-Laurent.

Le sénateur et ex-maire de Rimouski, Éric Forest, de même que le maire actuel, Marc Parent, doivent également être présents à cette annonce.

Rappellons qu'il y a un an, les élus de la région avaient fait une demande officielle au gouvernement du Québec pour faire partie de la liste des villes ciblées par Québec pour l'accueil de réfugiés syriens.

Lorsqu'une ville est désignée comme terre d'accueil, c'est l'état qui prend en charge les coûts liés à l'intégration des réfugiés, soit le logement, l'accès à l'école pour les enfants ou encore les cours de francisation.

La ministre Weil, qui était de passage dans la région en juin, s'était montrée ouverte à l'idée que Rimouski fasse partie des villes d'accueil désignées par son gouvernement.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Commentaires