Retour

Rimouski en transition vers un mouvement citoyen

La Ville de Rimouski s'ajoute au réseau des Villes en transition qui vise à relever le double défi que posent la dépendance au pétrole et les changements climatiques.

En juin 2016, à la suite du visionnement du documentaire Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, neuf citoyens se sont regroupés afin de créer un comité initiateur pour le réseau des Villes en transition.

Le comité initiateur ne représente que la bougie d'allumage du mouvement, explique Pascale Geoffroy, membre du comité. Le comité proposera des espaces de dialogue pour permettre l'émergence d'idées et les mettre en action.

Ultimement, le mouvement Rimouski en transition facilitera le réseautage pour promouvoir les initiatives déjà en œuvre dans la communauté et en créer de nouvelles.

Le mouvement Rimouski en transition espère développer la résilience de sa communauté. Une communauté doit être capable de réagir aux événements politiques, économiques, écologiques et sociaux selon Pascale Geoffroy.

L'objectif à long terme est d'effectuer une transition vers une collectivité sans pétrole et une économie locale et diversifiée basée sur l'entraide.

Rimouski en transition a réalisé deux activités depuis juin. Une preuve que le mouvement est déjà en marche selon Pascale Geoffroy. Le 15 novembre prochain, le comité invite la population à participer à un forum ouvert sur le thème de l'agriculture urbaine et de l'alimentation.

Le mouvement des villes en transition est un mouvement apolitique né dans la petite ville de Totnes, en Grande-Bretagne, en septembre 2006. Ce mouvement, initié par Rob Hopkins, compte aujourd'hui des centaines d'initiatives dans une vingtaine de pays. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?