Retour

Rimouski ne sera pas candidate pour la finale des Jeux du Québec en 2018

La Ville de Rimouski ne sera finalement pas candidate pour la finale estivale des Jeux du Québec en 2018. La maire Éric Forest l'a confirmé en point de presse cet après-midi.

Le maire Forest a déclaré que la Ville n'a pas réussi à obtenir les conditions gagnantes espérées. Son administration avait fait du financement gouvernemental une condition fondamentale pour l'accueil des jeux. Elle comptait entre autres sur des investissements pour la réalisation du complexe glaces et piscines et la réfection de la piste d'athlétisme.

Le projet est évalué à 38 millions de dollars et la Ville de Rimouski espérait que le gouvernement du Québec y contribue à 50 % dans le cadre des Jeux du Québec.

Le maire Forest a fait valoir que le dernier remaniement ministériel du gouvernement libéral a engendré des délais supplémentaires et que des discussions avec le cabinet du nouveau ministre délégué au Loisir et au Sport ont confirmé que les conditions offertes sont insuffisantes.

Éric Forest espère maintenant obtenir un financement du gouvernement fédéral dans le cadre du vaste projet d'investissement en infrastructures.

« Il faut qu'on diversifie un peu, si on veut relancer l'économie pas seulement dans le domaine de l'aqueduc et de l'égout, il faut nous permettre de présenter d'autres types de projets. Et nous on a un projet en béton, en or, qui est prêt à être réalisé », explique monsieur Forest.

Le maire Forest admet qu'un accord avec le gouvernement provincial dans le cadre des Jeux du Québec aurait accéléré la construction du complexe. Il espère toujours qu'il sera sur pied d'ici 2020.

Conséquences pour les clubs sportifs

Ce retard qu'accuse la Ville sur le plan des infrastructures sportives a pourtant des conséquences sur les activités des clubs sportifs. Le club de soccer Fury de Rimouski demande par exemple un stade intérieur multisports depuis quelques années.

Sans ce stade, Rimouski ne peut se doter d'un véritable programme de sport-études et certains joueurs quittent déjà pour Rivière-du-Loup. Le directeur sportif du club de soccer, Maxime Fournier, explique en quoi il est important d'assister à la construction d'un stade plus tôt que tard.

« C'est qu'un moment donné, ça va commencer à nous rattraper. Puis il ne faut pas attendre 10 ans parce qu'en termes sportifs, c'est des lunes. Il y a des choses qui changent et il ne faut pas attendre de se faire distancer, parce que là, c'est vrai qu'on va avoir pris un recul qui va être difficile à surmonter », affirme monsieur Fournier.

Le club de soccer Fury de Rimouski constitue le plus gros club sportif de l'Est du Québec avec près de 1000 joueurs dans ses rangs. Les jeunes des concentrations soccer au primaire et au secondaire partagent pour l'instant le gymnase de l'école Claire L'Heureux Dubé avec d'autres clubs sportifs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine