Retour

Rimouski veut avoir son mot à dire sur l'exploitation pétrolière

La Ville de Rimouski s'oppose à ce que les compagnies pétrolières mènent des activités sur le territoire des municipalités sans obtenir leur permission.

Le conseil municipal a adopté mardi soir une résolution pour demander à Québec d'amender le projet de loi 106 sur la mise en œuvre de la politique énergétique.

Pour le maire Éric Forest, il est primordial que les schémas d'aménagement et le zonage des villes aient préséance sur la Loi sur les mines qui accorde des pouvoirs étendus aux pétrolières.

« Si une usine de fabrication automobile s'installait ici, elle devrait respecter notre zonage. Mais dans les mines ou l'exploration d'hydrocarbures, ce n'est pas ça. Elles vont où elles veulent, explorent où elles veulent et exploitent où elles veulent. C'est inconcevable. »

La position de la Ville de Rimouski dans ce dossier rejoint celle de l'Union des municipalités du Québec, qui demande au gouvernement provincial de respecter les pouvoirs municipaux

Trois citoyens présents à la séance du conseil municipal ont jugé l'intervention de la Ville trop modeste.

Parmi eux, Patricia Posadas aurait souhaité que la Ville s'oppose à l'ensemble du projet de loi présenté par le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles Pierre Arcand.

La route 132 devant la Fromagerie

Par ailleurs, le maire de Rimouski estime que le nouvel aménagement de la route 132 en face de la Fromagerie des Basques complique l'accès à sa ville.

Éric Forest note les ralentissements de circulation causés par les modifications apportées par le ministère des Transports.

Selon lui, cette situation confirme l'importance de parachever la construction de l'autoroute 20 vers Rimouski en incluant un pont par-dessus la rivière Trois-Pistoles.

« Pendant la fête du Travail, ça refoulait de presque 4 ou 5 km, dit-il. C'est un concept qui m'apparaît inusité. »

Pour l'instant, le maire ne demande pas formellement au ministère des Transports de modifier le nouvel aménagement routier en face de la Fromagerie des Basques, mais il a bon espoir que ses responsables sauront mener rapidement une évaluation des impacts de ces changements sur la fluidité de la circulation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine