Retour

Rio Tinto à Havre-Saint-Pierre : les mises à pied sèment la consternation

À Havre-Saint-Pierre, la communauté de 3000 habitants est consternée par la mise à pied, temporaire ou définitive, de plus de 300 travailleurs à la mine Tio de la compagnie Rio Tinto Fer et Titane, d'ici le mois d'octobre.

Seule une trentaine de travailleurs assureront le maintien des installations jusqu'au rappel au travail, prévu à la fin mars. À la reprise des activités, le personnel de Rio Tinto Fer et Titane de Havre-Saint-Pierre comptera une centaine de travailleurs de moins, dont 15 cadres.

« Ça fait mal au coeur, on va perdre des collègues de travail, on va perdre des jeunes qui s'étaient établis dans le village », confie un employé.

« Moi ça ne m'inquiète pas trop pour l'avenir, parce qu'il y a toujours eu des baisses et des hausses, mais les jeunes qui vivent ça présentement, c'est le présent et c'est vraiment dur », dit une autre.

L'économie vulnérable

L'association des gens d'affaires de la Minganie craint quant à elle que cet arrêt de production ait des effets néfastes pour les autres entreprises. 

« On nous annonce en plus que l'année prochaine ça va être ouvert seulement 24 semaines », déplore M. Bouchard.

Les restaurants, boutiques et commerces qui dépendent du pouvoir d'achat des familles de la région pourraient fort probablement assister au ralentissement de leurs activités.

D'après les informations d'Alix-Anne Turcotti

 

Plus d'articles

Commentaires