Retour

Rio Tinto à Havre-Saint-Pierre : une centaine d'employés licenciés et 200 autres au chômage

Le géant minier Rio Tinto suspendra ses activités à sa mine de fer et de titane à Havre-Saint-Pierre du 17 octobre jusqu'à la fin mars. La nouvelle a été annoncée aux employés vendredi matin, lors de rencontres avec les cadres et les travailleurs.

Cette mesure, dictée par la faible demande de titane, touchera près de 300 employés, selon la porte-parole de Rio Tinto, Claudine Gagnon.

Rio Tinto confirme du même coup une centaine de licenciements, dont 15 chez les cadres de l'entreprise à Havre-Saint-Pierre. À la reprise des activités, fin mars, les employés ne seront plus que 250. La production devrait alors reprendre pendant 24 semaines.

Les réactions de Steeve Arsenault et Sylvain Cormier, du syndicat des Métallos à Havre-Saint-Pierre :

« C'est une autre tuile qui vient tomber sur la région », se désole le coordonnateur régional du Syndicat des métallos, Dominic Lemieux. « On sait qu'on est déjà durement touchés depuis quelques mois. »

Dominic Lemieux indique que des discussions avec l'entreprise se poursuivront dans les prochaines semaines pour tenter « d'atténuer cette mauvaise nouvelle ».

La minière conservera de 30 à 60 employés pour assurer le maintien des installations durant la période d'arrêt temporaire des activités.

Contexte économique mondial difficile

Le ministre des Ressources naturelles et responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, concède que la nature cyclique de l'industrie minière peut parfois créer des situations « un peu plus difficiles ». 

« Nous allons regarder de façon plus spécifique le cas de Rio Tinto et si le gouvernement peut aider, il est clair que nous allons le faire, dit-il. On s'assure qu'il y ait une discussion avec l'entreprise sur les conditions de marché. On l'a fait avec les forestières. Quand on regarde la situation, il y a quand même un minimum de 17 projets actuellement dans le cadre du Plan Nord, des entreprises qui sont prêtes à investir et qui ont des projets devant nous. »

Rio Tinto Fer et Titane a fermé ses installations minières pendant un mois cet été en raison du ralentissement économique. Une autre fermeture temporaire de Rio Tinto Fer et Titane était prévue cet hiver, du 6 décembre 2015 au 2 janvier 2016.

Plus d'articles

Commentaires