La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) sensibilise la population aux risques d'incendie accrus, alors que le manque de précipitations et le vent assèchent la végétation.

Les indices de danger d'incendie sont élevés au sud du territoire québécois, et même si la neige est encore présente en mai sur la Côte-Nord, la SOPFEU a dû combattre 50 incendies au cours des 10 dernières années.

Robert Lemay de la SOPFEU appelle à la vigilance, d'autant plus que la majorité des incidents en forêt sont reliés à l'activité humaine. « Si on circule en forêt pour des activités de récréation, à ce moment-là articles de fumeurs, feu de camp mal éteint et peut-être, à l'occasion là, des débris venant d'un VTT », précise-t-il.

D'après les informations de Louis Garneau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine