Retour

Rivière Mitis : plaisanciers et pêcheurs doivent cohabiter

La descente de la rivière Mitis en bateaux gonflables devient de plus en plus populaire à Sainte-Angèle-de-Mérici, au Bas-Saint-Laurent. Si la municipalité a décidé d'investir dans son aménagement, l'activité ne réjouit toutefois pas les pêcheurs de saumon.

Pour attirer plus de touristes, la municipalité de Sainte-Angèle-de-Mérici a investi plus de 80 000 $ pour construire des installations sanitaires au débarcadère. Les travaux devraient commencer au mois d'août.

Les jours de fin de semaine, ils sont plus de 500 plaisanciers à venir se laisser flotter sur la rivière Mitis. Parfois, les gens se rendent même sur place en autobus scolaire. Certains possèdent des bateaux et partent pour de longues promenades en tirant des petits groupes de baigneurs derrière eux.

Protéger les saumons

Si l'attraction réjouit les touristes, ce n'est pas nécessairement le cas des pêcheurs de saumon. D'un commun accord, la municipalité et la zec de la Rivière-Mitis ont raccourci le trajet de la descente pour protéger la ressource.

Si les plaisanciers ne respectent pas ces nouvelles frontières pour la descente sur l'eau, la zec songera à exiger un droit de passage, tout comme celui des pêcheurs.

D'après le reportage de Michaëlle Ouellet

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine