Retour

Sacs imbibés d'hydrocarbures : le cauchemar récurrent des Madelinots

À nouveau cette année, un Madelinot rapporte la découverte d'un lot de sacs de sable imbibé par du mazout échappé de l'Irving Whale.

Aux Îles, au printemps, à l'automne ou à la suite d'une forte tempête, des sacs remplis de sable souillé par les hydrocarbures ressurgissent sur les dunes comme une vilaine poussée d'acné qui n'en finit pas de guérir.

Encore une fois, la semaine dernière, un citoyen qui marchait sur la Dune du Nord, a communiqué avec le regroupement écologiste Attention Frag'Îles pour signaler la découverte d'un des sacs pleins de sable imbibé de pétrole, enterrés en 1970 par la Garde côtière canadienne à la suite du naufrage de l'Irving Whale au large de l'archipel.

Encore des milliers de sacs enfouis

Le responsable de l'Aménagement du territoire des Îles, Serge Bourgeois, explique que d'une année à l'autre, le vent, les marées poussent le sable de la dune dont la configuration change. « Ce sont des milieux extrêmement mobiles », commente M. Bourgeois.

C'est souvent à ce moment-là qu'une personne découvre un sac qui sort de la dune. « Quand on y va et qu'on creuse, raconte le porte-parole de la Municipalité, on en trouve un 2e et ainsi de suite. Ils n'ont pas enterré un sac, ils en mettaient plusieurs centaines probablement. »

Depuis une semaine, la Garde côtière est à nouveau à pied d'œuvre, avec Lavages industriels Vigneau des Îles, pour récupérer de nouveaux sacs. Vendredi dernier, c'est 327 nouveaux sacs qui avaient été découverts. Ils s'ajoutent aux 8200 autres déterrés à ce jour.

En 2010, la Garde Côtière a indiqué qu'elle n'entreprendrait pas de recherches particulières pour retrouver les sacs contaminés.   

La Municipalité pressait alors l'organisme d'agir dans le dossier. 

Attention Frag'Îles s'occupera de la restauration de la dune à la fin des travaux en cours.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine