Retour

Sainte-Anne-des-Monts : Exploramer ferme définitivement ses portes

De toute évidence, la mobilisation pour sauver Exploramer n'aura pas eu lieu. Les administrateurs ont plutôt annoncé ce matin qu'ils mettent la clef sous la porte, après des semaines de négociations et de rebondissements.

Un texte de Pierre Cotton

Une lourde ambiance régnait lors l'annonce à Sainte-Anne-des-Monts ce matin. Une personne proche de l'organisation s'est même évanouie sous le coup de l'émotion. C'est que dès dimanche, 26 employés seront mis à pied, et les actifs du musée seront liquidés.

Le président du conseil d'administration d'Exploramer, Gilles Thériault, dit que l'impact est majeur pour la Haute-Gaspésie.

Une firme spécialisée sera bientôt engagée pour vendre les 1000 animaux et les équipements aux aquariums du Québec et du Nouveau-Brunswick. S'ils ne trouvent pas preneur, ils seront euthanasiés. L'argent de la vente recueilli servira à payer les factures et les indemnités de départs des employés. Rappelons qu'Exploramer aurait besoin d'une somme de 250 000 $, pour payer les factures de ses différents fournisseurs.

Pas question d'abandonner pour la Ville

La mairesse de Sainte-Anne-des-Monts, Micheline Pelletier, refuse de baisser les bras. Pour elle, la fermeture n'est pas une option. La mairesse envisage une relance l'an prochain qui passera par un diagnostic, une fois que le Musée sera fermé. Mais l'espoir semble mince.

Le ministre responsable de la région, Jean D'Amour, avait demandé récemment aux administrateurs de présenter un plan de restructuration, mais il n'avait pas annoncé d'aide financière.

Le centre d'interprétation, qui s'appelait Explorama il y a quelques années, avait déjà fermé ses portes en 2003 puis rouvert sous le nom Exploramer. La formule avait été revue et l'achalandage avait augmenté.

Jean D'Amour déçu

Le ministre responsable de la région déplore la décision du conseil d'administration d'Exloramer de fermer son musée. Il affirme qu'il a demandé une liste des comptes à payer ainsi qu'un plan de relance la semaine dernière lors de sa rencontre avec la direction. C'est plutôt un avis de fermeture définitive qu'il a reçu sur son bureau. Malgré la décision, il croit toujours qu'il est possible de trouver une solution à long terme pour assurer la survie du musée scientifique.

D'après les informations recueillies par Michel-Félix Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine