Retour

Sainte-Anne-des-Monts toujours embêtée par son problème d’eau potable

La Municipalité de Sainte-Anne-des-Monts multiplie les analyses afin de déterminer quel sera le traitement adéquat pour désinfecter sa source d'eau potable.

Un texte de Joane Bérubé

Depuis le 31 août, les citoyens doivent faire bouillir leur eau avant de la consommer en raison de la découverte d’une bactérie E coli. C’était la deuxième fois en un an qu’une telle bactérie était détectée dans les prélèvements de la source d’eau potable de Sainte-Anne-des-Monts.

Au conseil municipal, lundi soir, le nouveau maire de la Ville, Simon Deschênes, élu en décembre dernier, a fait le point sur les analyses en cours.

Depuis la fin de l’automne, la Ville a entamé un processus de prélèvements quotidiens afin de caractériser l’eau. Ce processus de 120 jours consécutifs se terminera à la fin février.

Les prélèvements sont effectués directement à la source et d’autres dans la rivière. « PH, limpidité, c’est ce type de résultats qui nous dictera la solution à mettre en place », explique le maire Simon Deschênes.

Toutes les solutions sont sur la table

Après la campagne de caractérisation, la Ville pourra examiner les scénarios de traitement possible et en évaluer les coûts.

Même si le maire avoue qu’il ne veut pas de « cocktail chimique », il n’écarte aucune solution y compris la chloration de l’eau. « Nous irons chercher le meilleur traitement possible. On ne peut pas jouer avec la sécurité des gens », commente le nouveau maire de Sainte-Anne-des-Monts.

Le maire admet que le mystère plane toujours sur la contamination de l’eau. Depuis le 31 août aucune autre bactérie n’a été découverte.Parallèlement, la Ville a donc foré des puits d’observation pour tenter de détecter quelle est la source de contamination. « On fait tout ce que le ministère de l’Environnement nous demande, indique le maire, le dossier suit son cours. »

La Ville a investi environ 100 000 $ jusqu’à maintenant en tests et en études pour régler son problème d’eau potable. L’ensemble de ces dépenses est admissible au remboursement dans le cadre du Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec.

Grandes marées

Par ailleurs, les grandes marées de la fin décembre en Haute-Gaspésie n’ont pas vraiment causé de dégâts majeurs à Sainte-Anne-des-Monts.

Des citoyens inquiets ont interpellé lundi les élus sur les risques d’inondations, notamment dans le secteur de la promenade. Malgré tout, le maire estime que les installations en place ont pu protéger adéquatement les terrains des résidents. La Ville de Sainte-Anne-des-Monts, selon lui, a été plutôt épargnée, cette fois, contrairement à d’autres municipalités du territoire.

Priorités pour 2017

Élu il y a moins d’un mois lors de la campagne électorale qui a suivi le décès de la mairesse Micheline Pelletier, morte en septembre dernier, Simon Deschênes entend se représenter en novembre prochain lors des élections générales.

Les résultats de l’élection témoignent de la confiance que m’accordent les citoyens et citoyennes de Sainte-Anne-des-Monts, c’est à moi de saisir le message et de livrer une certaine marchandise.

Simon Deschênes, maire de Sainte-Anne-des-Monts

Le nouveau maire veut profiter de la prochaine année pour lancer la rénovation de la maison de la culture et voir à changer le système de réfrigération de l’aréna âgé d’une quarantaine d’années.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine