Retour

Santé : une première journée de grève le 27 octobre

Les infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est du Québec tiendront une première journée de grève le 27 octobre. Les services essentiels seront maintenus à 90 % dans les établissements de santé. Les membres du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est du Québec (SIIIEQ) se sont prononcées en faveur d'un mandat de grève de six jours, le 30 septembre dernier.

La présidente de la Fédération de la Santé du Québec, Claire Montour et la présidente du SIIIEQ, Micheline Barriault ont indiqué qu'elles considèrent méprisantes les offres du gouvernement dans un contexte de compressions budgétaires de 24 millions de dollars en santé dans la région.

Par exemple, les règles de sécurité d'emploi prévoient pour l'instant que les employés se déplacent sur un maximum de 50 kilomètres pour suivre un patient. Micheline Barriault indique qu'un changement à ces règles aurait des impacts majeurs dans la région.

« Ce que le gouvernement veut faire, c'est augmenter ce kilométrage-là pour en venir à ce que les personnes puissent être replacées sur le territoire d'un CISSS. Donc, si on regarde pour le Bas-Saint-Laurent, quelqu'un qui travaille à Matane pourrait être obligé de se déplacer à Rimouski, à Rivière-du-Loup et même à La Pocatière », déplore-t-elle.

Le gouvernement a récemment accepté de garder les primes majorées pour les employés qui travaillent de soir et de nuit. Claire Montour refuse pourtant de le présenter comme une concession.

« Le gouvernement a fait un dépôt au mois de janvier dans lequel il y avait beaucoup, beaucoup, beaucoup de récupérations importantes dans nos conditions de travail. Nous on a qualifié ça d'un retour aux années 60. Ce n'est pas un gain, ce n'est pas une concession, c'est minimalement qu'il a respecté sa parole de la dernière convention collective », affirme Claire Montour.

Elle soutient qu'il reste beaucoup de travail à faire à la table des négociations qui achoppent sur les questions salariales, du régime de retraite ainsi que de la sécurité d'emploi notamment.

La Fédération de la santé du Québec représente près de 7 000 membres, dont 1 400 font partie du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est du Québec, répartis sur le territoire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

La convention collective des syndiquées est échue depuis le 31 mars dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine