Retour

Savoir Affaires : des étudiants réfléchissent à redynamiser Sept-Îles et Port-Cartier

Plus d'une quarantaine d'étudiants du réseau de l'Université du Québec participent, cette semaine, à la compétition Savoir Affaires, à Sept-Îles.

Ils sont réunis au pavillon universitaire de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), au Cégep de Sept-Îles, pour proposer des projets d'affaires qui pourront se réaliser dans la région.

Les étudiants des cycles supérieurs sont épaulés par des gens d'affaires de Sept-Îles et de Port-Cartier pour élaborer des plans d'affaires dans divers domaines. Les étudiants ont reçu à l'avance les thèmes abordés durant la compétition Savoir Affaires.

« On reçoit beaucoup de documents sur chacun des thèmes, sur la ville en soit, c'est quoi l'histoire, le tourisme et les enjeux actuels », indique Sarah Bruyninx, candidate au doctorat en psychologie à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Un atout pour Sept-Îles

Le directeur général de Développement économique Sept-Îles, Sylvain Larivière, estime qu'il s'agit d'un atout pour la ville. « Il y a des secteurs où il peut émerger de nouvelles idées d'affaires et où on veut s'ouvrir un peu plus », mentionne-t-il.

La compétition est organisée pour la cinquième fois au Québec. Des plans d'affaires présentés dans d'autres régions se sont déjà concrétisés.

La coordonnatrice de l'événement cite en exemple un projet d'éco-poteaux de deux étudiants, qui ont signé une entente avec Hydro-Québec et à l'étranger. « Ce sont des poteaux en matériaux composites et en bois et le présentateur a investi avec eux », explique-t-elle.

Il faudra attendre 90 jours pour connaître les plans d'affaires présentés à Sept-Îles puisque l'Université du Québec en détient la propriété intellectuelle.

D'après les informations de Diana Gonzalez

Plus d'articles